Presque

Après quelques semaines un peu à vide du côté de ce blog (malade, fatigue, boulot, dodo, tout çaaaa), voici une petite nouvelle (presque) sans prétention pour vous faire patienter avant les arrivées de ce week-end.

Écrite en début d’année pour l’Appel à Texte Enquête des Éditions HPF, elle n’a malheureusement pas été sélectionnée, jugée pas assez dans le thème (ce que je peux parfaitement comprendre…). Je l’aime tout de même beaucoup, donc j’espère qu’elle vous plaira 🙂 N’hésitez pas à me faire part de vos impressions !

(c) cnv
(c) cnv

Pas un soupçon de lumière ne pénètre dans ces souterrains poussiéreux. Le jour ne se lèvera pas avant plusieurs heures. Enfoncés quelques mètres sous terre, les sous-sols du château se cachent dans les recoins les plus obscurs de la cité. Personne ne va là depuis longtemps. Froids, humides, sinistres, les cachots du dernier niveau ont été oubliés de tous, ou presque. Les murs sont pourtant solides, les portes lourdes, les barreaux sûrs. Même un fantôme ne hanterait pas ces lieux. Personne ne veut se souvenir de ce qu’il s’est passé là, des siècles plus tôt. On a cessé de torturer les sorciers mais on peut encore sentir leur présence. Il faut n’être pas humain pour errer dans ces couloirs.

Un rat moins prudent que d’autres se glisse entre les faisceaux lumineux de leurs torches avant de disparaître.

Lire la suite