#CampNaNoWriMo2017

Après quelques mois d’absence (encore, c’est vrai), petit article pour vous parler de ce merveilleux événement qu’est le Camp NaNoWriMo.

Je vous avais déjà parlé du NaNoWriMo, ou National Novel Writing Month – vous savez, ce délire un peu fou d’écrire un roman de 50 000 mots lors du mois de novembre ? -, lors de mon expérience en novembre 2016, et en novembre 2015. Le Camp Nano est le petit frère de cette expérience, et se déroule deux fois dans l’année, bien souvent en avril et en juillet.

Mon CampNaNoWriMo 2017

J’ai donc participé au Camp d’Avril avec un objectif « raisonnable » de 15 000 mots. Comprenez par là qu’il s’agissait déjà d’un challenge pour moi (qui écris en moyenne 5000 mots/mois), mais d’un challenge accessible au vu du mois d’avril très chargé que j’avais (au programme : deux festivals de théâtre en plus des représentations du projet de théâtre annuel fin avril). Et, succès : j’y suis arrivée !

Camp-2017-Winner-Twitter-Header
La récompense en bannière des valeureux gagnants du Camp

En ce moment, je travaille sur le 2e jet de mon NaNoWriMo 2014 (ma seule réussite du NaNo à ce jour). J’avais commencé à travailler dessus en août, avant d’arrêter de mi-octobre à décembre pour le Calendrier de l’Avent 2016 (un challenge qui consiste à écrire 25 textes sur des thèmes donnés à publier chaque jour de décembre jusqu’à Noël). Depuis mon retour en France (fin décembre), le rythme était assez dur à prendre et je piétinais pas mal sur ce projet. Fin mars, j’étais arrivée péniblement à 17k mots.

Le Camp nano m’a donné un véritable coup de fouet. Imaginez, j’ai presque doublé mon avancement ! Cela a été également une expérience très particulière.

Une Cabine d’enfer

Quelques jours avant le début du nano, une amie me contacte pour m’inviter dans une cabine avec d’autres autrices.

Une Cabine,  c’est un groupe de participants du nano qui se rassemblent, discutent sur un chat privé sur le site et se motivent pour atteindre leurs compteurs de mots. Dans mon cas, la cabine s’est faite sur le site du camp nano mais également (et surtout) via un groupe Facebook. Chaque jour, on se partageait nos avancées, envoyait des screenshots de nos courbes de mots, encourageait les autres participants à coups de fouets et de cœur…

CampNaNo2017
Voyez donc comme j’ai bien avancé !

Ce qui m’a énormément plu, c’est ce soutien tout au long du camp. J’étais plutôt occupée, en retard dès le début avec une première semaine sans un mot écrit, et pourtant les encouragements reçus m’ont tellement boostée que j’ai pu rattraper mon retard et même grappiller quelques centaines de mots supplémentaires ! L’ensemble de la cabine a même fait un excellent score, puisque nous avons battu au global l’objectif du groupe 🙂 Comme quoi c’est important dans l’écriture d’être entourée de personnes qui vivent les mêmes épreuves !

Et maintenant ?

Depuis, je n’arrête plus et je capitalise sur la productivité du mois dernier ! J’ai déjà écrit plus de 8000 mots ce mois-ci, et compte bien accélérer encore l’allure. J’aimerais terminer mon roman avant juillet, et je compte encore environ 30K à écrire. Je crois que je peux le faire, alors souhaitez moi bonne chance !

Publicités