Muchachas – la série

Muchachas, de Katherine Pancol
Muchachas, de Katherine Pancol

Voilà le moment douloureux de faire le point sur la série Muchachas de Katherine Pancol. Une série qui m’a laissée pantoise et déçue, si bien que des mois après cet article était toujours en brouillon sur mon blog. A croire que je repoussais le moment fatidique d’exprimer ma déception.

Quand j’ai fermé le troisième tome, je ne savais pas vraiment quoi en dire. J’ai fait un long débrief avec ma mère qui les avait lus aussi pour pouvoir éclaircir un peu ce qu’il se passe dans ma tête. Des mois après tout est un peu flou, mais le sentiment global reste vivace.

La série est un peu présentée comme une suite de l’excellente trilogie Les écureuils de central Park… (que j’avais adorée et dévorée), et en même temps, non. On retrouve Joséphine, l’héroïne de la première trilogie, maintenant heureuse avec Philippe (le veuf de sa sœur assassinée dans le dernier tome), et Hortense, sa fille aînée qui vit à New York et rêve de faire carrière dans la mode. On rencontre aussi une nouvelle femme Stella, qui essaye de vivre avec son fils de dix ans et un mari en fuite malgré un père abusif qui tape joyeusement sur sa mère et a embobiné tout le village avec ses airs de héros pompier. Oui oui, un personnage haut en couleur et en potentiel dépressif et larmoyant, vous avez compris.

J’ai avalé les trois tomes en un peu plus d’une semaine, à la fois parce que ça se lit plutôt bien et en même temps pour combattre une énorme frustration face à trois tomes bâclés, déséquilibrés et mal structurés. Le premier tome commence par exemple par une quarantaine de pages sur Hortense, un peu pour faire le point de sa vie. Puis on découvre Stella, on a quelques pages sur Joséphine et tout le reste du roman montre Stella. Alors oui, Stella est un excellent personnage, on l’apprécie vite et on veut savoir ce qu’il se passe dans sa vie. Mais honnêtement j’ai eu l’impression qu’il y avait tromperie sur la marchandise : l’auteur nous a mis un peu d’Hortense et de Joséphine pour vendre son bouquin comme une suite. Stratégie commerciale ou éditoriale, ou réel enjeu pour son histoire ? J’avais des doutes.

Le deuxième tome lui est presque plus frustrant encore, parce que là on ne trouve que Joséphine et Hortense, à peine il y a une mention de Stella à la fin. Frustration totale quand on veut savoir ce qui lui arrive à cette fille qu’on a suivi pendant des centaines de pages sans interruption !

Mode frustration level 7

Le troisième tome boucle la boucle, met les liens de façon médiocre, se passe trop vite et laisse un ensemble inachevé dans la bouche. Des intrigues secondaires presque oubliées, une intrigue principale bouclée en quelques coups de crayons, comme si l’auteur en avait finalement eu marre de cette histoire et s’était empressée de tout achever au plus vite. L’auteur a également voulu parler de beaucoup de sujets (le thème délicat des femmes battues, par exemple) sans aller au bout, explorer le fond des choses. Le style, finalement, qui m’avait pourtant tellement touchée dans sa première saga, est plat, un peu convenu.

Un ensemble donc très décevant, qui ne m’a pas donné envie de lire les prochains livres de cette auteur que j’avais pourtant beaucoup appréciée. J’ai comme l’impression qu’elle s’est laissée piéger par l’obligation de produire une nouvelle série commercialement intéressante, sans peut-être que cela vienne d’elle.

Publicités

3 réflexions sur “Muchachas – la série

  1. Je vais passer mon tour! J’avoue que je n’étais déjà pas très tentée parce que j’avais été déçue par le troisième tome (Les écureuils de central park…) donc je ne pense pas que la suite me plaira plus que ça vu ce que tu en dis!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s