Les Yeux de Léon

Les Yeux de Léon, de Jo Ann von Haff
Les Yeux de Léon, de Jo Ann von Haff

Vendredi dernier, je suis partie au boulot en oubliant le prochain livre sur ma liste (Un bonheur parfait, de James Salter). Heureusement, j’avais ma liseuse ! C’est grâce à cet oubli que j’ai déterré de ma longue liste d’ebooks Les Yeux de Léon, de Jo Ann Von Haff.

C’est l’histoire d’Anaëlle, 20 ans, caissière au Bon Marché de Montpellier. Invisible parmi les invisibles, elle n’a pas d’amis, plus de famille depuis la mort de sa mère deux ans plus tôt, pas d’avenir (selon elle) et un petit studio impersonnel et qui ne lui sert qu’à dormir. Et c’est l’histoire de Léon, 28 ans, kinésithérapeute et aveugle, qui croque la vie à pleines dents et ne passe jamais au Bon Marché sans un sourire et un mot gentil pour ces caissiers qu’il connait tous par leur prénom.

Jusqu’au jour où Anaëlle est renvoyée du Bon Marché. Alors qu’elle pleure dehors sous les regards fuyants des passants, Léon s’approche et décide de prendre soin d’elle.

C’est le début d’une très belle histoire. Léon est un personnage joyeux et fascinant. En l’espace de quelques lignes, il a su me donner le sourire, la pêche, avec sa générosité et son optimisme permanent. Il aurait pourtant de quoi se plaindre : aveugle depuis une vingtaine d’années suite à un accident de voiture, il est surprotégé par sa mère et son frère et ne sait pas comment leur faire couper le cordon sans les blesser. Il pense souvent aux autres avant de penser à lui.

Anaëlle de son côté a tout le cynisme et l’amertume d’une jeune femme déjà trop souvent trahie par la vie. Elle est caissière, mais de façon temporaire. Elle ne sait pas ce qu’elle fera plus tard, sans diplôme et sans compétences, mais elle pense toujours à sa mère et à ses éternels « Si tu ne travailles pas, tu finiras caissière ! ». Alors elle a honte de sa vie, et reste enfermée dans une bulle égoïste qui l’empêche de s’ouvrir aux autres.

La rencontre des deux, leur relation qui se noue peu à peu (ponctuée par les gaffes d’Anaëlle, qui n’a pas l’habitude de côtoyer un aveugle et qui est au début très mal-à-l’aise), le tout donne un résultat à la fois joyeux, drôle parfois, très humain et vraiment optimiste. Je me répète, mais vraiment : ce bouquin, qui se lit en quelques heures à peine, est tout simplement parfait en cas de déprime ou de dimanche pluvieux à ruminer sur la tristesse (ou pas) de sa vie. 

Vous l’avez compris, j’ai beaucoup aimé ce bouquin. Tout en simplicité, sans prise de tête, le lecteur finit peu à peu par « voir » par les yeux de Léon, et découvre que la vie est belle, tout simplement.

L’auteur, Jo Ann Von Haff, est notamment l’une des créatrices de l’excellent site Espaces Comprises, destiné aux bébés écrivains. Nanoteuse experte (18 romans écrits grâce au Nano et Camp Nano depuis 2006 !), elle a également publié deux romans que je vous conseille, La Réelle Hauteur des Hommes et Aujourd’hui ne se termine jamais, que vous pouvez retrouver en numérique pour moins de 5€ sur son site.

Et vous, connaissez-vous l’auteur ? Avez-vous déjà lu ses livres ?

Publicités

3 réflexions sur “Les Yeux de Léon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s