La Bibliothèque de Poudlard

Après une petite semaine de calme (et de séries, suite à la découverte très dangereuse pour mon sommeil de Scandal), j’ai terminé les trois livres qui composent la Bibliothèque de Poudlard. Une lecture dont j’attendais quand même beaucoup, en vraie addict de la saga Harry Potter (comment ? Vous n’avez pas lu mon éloge mélodrame témoignage sur cette série ? Courrez !).

Un bien joli coffret, selon moi !
Un bien joli coffret, selon moi !

Pour ceux qui ne sont pas au courant, J.K. Rowling a écrit trois annexes à l’univers d’Harry Potter, à la fois pour se faire plaisir et satisfaire ses nombreux fans. Et, parce qu’il faut l’avouer, cet univers est une véritable mine d’or à exploiter. L’auteur fait en plus une très bonne action : l’intégralité des droits sont en effet reversés à deux associations. Grâce aux Animaux fantastiques et au Quidditch à travers les âges, dix-huit millions de livres sterling ont été récoltées entre 2001 et 2009 au bénéfice de Comic Relief, qui aide les gens défavorisés partout dans le monde, et permet notamment l’éducation d’enfants vivant dans des conditions d’extrême pauvreté. Les droits d’auteur des Contes de Beedle le Barde sont reversés à Lumos, association créée par J.K. Rowling elle-même pour changer l’existence des enfants placés partout en Europe.

Personnellement, je trouve que c’est un excellent argument pour les acheter. En plus, le coffret est très joli, passe bien dans ma bibliothèque. De toute façon le terrible sortilège du Voleur frappera quiconque les lit trop longtemps en librairie ou en bibliothèque sans les acheter. C’est Dumbledore qui l’a dit, d’abord.

Et au final, alors, comment ça s’est passé ?

Les Contes de Beedle le Barde

product_9782070656288_244x0J’ai commencé par celui-là, et j’ai adoré. Pour ceux qui ne connaîtraient pas, il s’agit du livre de conte légué à Hermione par Dumbledore à sa mort. Déjà, j’étais pas peu curieuse de voir ce qu’avaient bien pu lire Molly et Arthur à leurs enfants. L’introduction était bien prometteuse : signée par J.K. Rowling, elle est destinée aux pauvres moldus que nous sommes et annonce à la fois une traduction des contes par Hermione Granger et des commentaires alléchants et prometteurs de nul autre qu’Albus Dumbledore.

Les contes sont instructifs, parfois sombres, parfois amusants, comme ceux que les frères Grimm ont pu laisser pour nous… Les notes de Dumbledore sont rafraîchissantes – comme les extraits d’une version rose et dégoulinante de bons sentiments du Sorcier et la marmite sauteuse – et offrent de nombreux détails comme je les aime sur la communauté sorcière et le monde magique.

Ce livre se déguste donc avec plaisir !

Les Animaux Fantastiques

Animaux FantastiquesAvec la promesse d’un film inspiré de la vie de Newt Scamander, je m’étais imaginée quelque chose de fabuleux qui m’en mettrait plein les yeux. Le début est encore une fois très bon, que ce soit la préface de Dumbledore ou l’introduction de Newt Scamander (plus connu en France sous le pseudonyme de Norbert Dragonneau). Jean-François Ménard se sort habilement des problèmes de changements de noms effectués pour les sept tomes en multipliant les pseudos et traductions de noms en tous genres.

La suite constitue en un dictionnaire de créatures fantastiques et fantaisistes. Le côté sympa, c’est qu’il y en a plein qu’on ne connaît pas. Le côté moins sympa, c’est que je m’attendais à beaucoup plus de schémas/gribouillis pour visualiser tout ça. L’absence de ces schémas rendait la chose un peu difficile à lire, car c’est littéralement un dictionnaire, une suite de descriptions et de caractéristiques farfelues. Je suis un peu trop souvent arrivée à la fin d’un article sur un animal sans me souvenir de ce que c’était.

Le côté aussi très décevant pour moi, c’est qu’on nous annonce tout au début qu’il s’agit de l’exemplaire d’Harry, avec ses notes et gribouillis. C’était une chouette idée, mais trop peu exploitée. Il y avait quelques allusions un coup de temps en temps, mais si peu que ça devenait frustrant.

Après c’est un livre qui montre bien l’immensité du monde HP et des exploitations possibles… De la bonne source à imagination pour la fanfiction !

Le Quidditch à travers les âges

quidditch à travers les âgesDernière lecture de la bibliothèque, ce livre m’a fascinée. Je rêvais un peu d’en savoir plus sur le Quidditch, je n’ai pas été déçue ! De la création du jeu (dans le marais de Queerditch) au sport actuel, en passant par le Vivet doré et l’apparition des buts, mais aussi les autres sports volants, l’évolution du balai et le sport dans le reste du monde, ce livre est une vraie mine d’or ! C’est intéressant, ludique, truffé d’anecdotes amusantes et de témoignages en tous genres… J’avais la sensation d’être Hermione découvrant que le Quidditch n’est pas qu’un simple sport. Un pur régal !

En conclusion, j’étais très contente d’avoir ce coffret dans les mains ! Je n’ai qu’une envie maintenant : que J.K . Rowling écrive l’Histoire de Poudlard. Pour retrouver encore, le temps de quelques centaines de pages, la magie de ce monde de sorciers…

Et vous, avez-vous lu un ou plusieurs de ces livres ? Qu’en avez-vous pensé ?

Publicités

5 réflexions sur “La Bibliothèque de Poudlard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s