Les Ombres de la ville, de Maureen Johnson

hantée-tome-1
Les Ombres de la ville, de Maureen Johnson

Il est temps de vous partager l’agréable lecture de mon week-end, que j’ai passé sur une chaise longue sous le soleil du Nord. La piqûre de mes coups de soleil aux cuisses est le désagréable témoin de ce moment où je n’ai pas vu le temps passer !

Rory quitte la Louisiane pour une année de terminale dans l’East London, au lycée de Wexford. Au même moment, un tueur en série reproduit les crimes du légendaire Jack l’Éventreur, semant la panique dans une ville où chaque coin de rue est pourtant surveillé par des caméras. C’est bien le problème : le tueur reste indétectable. 

Les médias s’impatientent et les décomptes s’accumulent, comme on attend l’assassin au quart de tour, dans un parcours qui reproduit parfaitement les célèbres meurtres de l’Éventreur. Malgré elle, Rory est l’unique témoin de son passage.

Comme le titre l’indique et le texte le dévoile vite, on retrouve ici le cadre d’un Londres hanté, où seules certaines personnes ont la capacité d’en voir les fantômes. Rory mène sa vie de lycéenne tant bien que mal, américaine qui doit s’intégrer parmi les anglais, cloîtrée par sécurité dans son internat, entourée d’amis qui ne comprennent pas ce qui lui arrive. L’ensemble est réussi, peut-être attendu, mais le suspens se fait sentir et l’héroïne est très attachante. Le style est prenant, fluide et agréable, pousse au rire par les piques caustiques de Rory.

Je me suis amusée et j’ai passé un très bon moment. Maintenant, j’ai très envie de connaître les suites des aventures de Rory, alors j’hésite à m’acheter la suite ou à attendre un peu… Tout en sachant que le 3e tome, publié chez Michel Lafon, est en rupture de stock, sans réimpression ni parution en poche prévue, j’imagine. Bon à savoir, pour celleux qui n’aimeraient pas lire en anglais 😉

Publicités

Je ferai de toi un homme heureux, d’Anne B. Ragde

je ferai de toi un homme heureux
Je ferai de toi un homme heureux, de Anne B. Ragde

Aujourd’hui je vous partage un roman passionnant, qui m’a été offert par mon adorable colocataire et que j’ai dévoré avec beaucoup de plaisir : Je ferai de toi un homme heureux, de A. Radge.

Nous sommes dans les années 60, à Trondheim en Norvège. C’est un immeuble comme beaucoup d’autres : trois escaliers, chacun comprenant trois étages, avec deux appartements à chaque pallier. Le long de l’escalier A, on se dévisage, on juge les petites manies des autres sans oser s’approcher. L’autrice nous transporte dans ces six appartements pour nous dresser le portrait de femmes et de familles toutes singulières et attachantes à leur manière. Lire la suite

#CampNaNoWriMo2017

Après quelques mois d’absence (encore, c’est vrai), petit article pour vous parler de ce merveilleux événement qu’est le Camp NaNoWriMo.

Je vous avais déjà parlé du NaNoWriMo, ou National Novel Writing Month – vous savez, ce délire un peu fou d’écrire un roman de 50 000 mots lors du mois de novembre ? -, lors de mon expérience en novembre 2016, et en novembre 2015. Le Camp Nano est le petit frère de cette expérience, et se déroule deux fois dans l’année, bien souvent en avril et en juillet.

Lire la suite

Et je danse, aussi

Une fois n’est pas coutume, me voilà avec un nouvel article quelques jours seulement après le dernier… N’espérons pas le début de nouvelles bonnes résolutions, il paraît qu’il faut un cumul de 21 occasions pour instaurer une habitude !

9152bl1ejyl-sl350
Un livre à la couverture feel good !

Cette semaine, je me suis plongée, sans trop d’attentes, dans le roman épistolaire Et je danse, aussi, co-écrit par Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat. Et ce fut un délice !

L’histoire commence lorsque Pierre-Marie, auteur à succès, reçoit dans sa boîte aux lettres cette grosse enveloppe avec, au dos, une simple adresse mail. Il pense immédiatement à un manuscrit. Ne souhaitant pas le lire, il répond à cette Adeline Parmelan de lui envoyer son adresse postale, afin qu’il le lui retourne. Ce qu’elle refuse de lui fournir, pour l’instant. Lire la suite

Les chaînes du dragon, de Patricia Briggs

Il y a quelques semaines, ma liseuse est décédée après des années de service cahin cahat. Comme tout est absolument logique dans ma vie, je lis trois fois plus depuis, sur mon téléphone et en me bousillant les yeux (surtout quand il s’agit de manuscrits des éditions HPF, le format pdf A4 n’est pas franchement conseillé). J’attends Noël avec impatience, si vous avez des conseils de liseuse je suis preneuse !

Qui a enchaîné le dragon d'Hurog ?
Qui a enchaîné le dragon d’Hurog ?

Bref revenons à nos moutons. J’ai donc lu Les chaînes du dragon, de Patricia Briggs, autrice dont j’ai déjà lu plusieurs séries d’urban fantasy  (notamment Mercy Thomson, que je recommande au moins pour les premiers tomes !). Je la découvrais donc pour la première fois sur de la pure fantasy, et je n’ai pas été déçue ! Lire la suite

NaNoWriMo 2016 – rétrospective des échecs passés

Waouh, cela ne fait que trois mois depuis le dernier article ! Hum. Clap. Clap. Positivons : c’est deux fois moins que les six mois entre les deux derniers articles.

Applaudissez très fort !
Applaudissez très fort !

Quoiqu’il en soit, me revoilà avec un petit article sur le NaNoWriMo, auquel je participe cette année encore.

Qu’est-ce que c’est que cette bête-là ?

Le NaNoWriMo, ou National Novel Writing Month, est un événement international pour les écrivains en tous genre. L’objectif est d’écrire un roman de 50 000 mots en un mois. Un beau challenge, auquel je participe donc pour la quatrième fois (je vous en avais parlé l’année dernière), mais que je n’ai réussi qu’une seule et unique fois. Lire la suite

Pourquoi blogger… une fois tous les six mois ?

Il y a quelques jours, en réalisant que cela faisait six mois que je n’avais pas publié un article sur ce blog, j’en suis arrivée à la conclusion que blogger n’était pas fait pour moi. A quoi bon écrire un article un coup de temps en temps, si c’est pour délaisser cette même page les six mois qui suivent ?

Comme beaucoup de personnes, j’ai également vu passer ce long (trèèèèès long) article sur la question de chroniquer ou pas les livres qu’on n’a pas aimés. J’ai pas réussi à tout lire, par manque de temps et d’envie, mais ça faisait écho à mes propres questions : chroniquer tout court, ou pas ?

Procrastination avant tout

Il faut savoir, et j’espère que vous l’avez compris depuis un an que je blogge à semi-tiers-jamais-temps, je suis une vraie procrastineuse.

Si je ne publie pas cet article tout de suite, ce sera jamais !
Si je ne publie pas cet article tout de suite, ce sera jamais !

Lire la suite

Muchachas – la série

Muchachas, de Katherine Pancol
Muchachas, de Katherine Pancol

Voilà le moment douloureux de faire le point sur la série Muchachas de Katherine Pancol. Une série qui m’a laissée pantoise et déçue, si bien que des mois après cet article était toujours en brouillon sur mon blog. A croire que je repoussais le moment fatidique d’exprimer ma déception.

Quand j’ai fermé le troisième tome, je ne savais pas vraiment quoi en dire. J’ai fait un long débrief avec ma mère qui les avait lus aussi pour pouvoir éclaircir un peu ce qu’il se passe dans ma tête. Des mois après tout est un peu flou, mais le sentiment global reste vivace.

La série est un peu présentée comme une suite de l’excellente trilogie Les écureuils de central Park… (que j’avais adorée et dévorée), et en même temps, non. On retrouve Joséphine, Lire la suite

Côté Face

Côté face, d'Anne Denier
Côté face, d’Anne Denier

Au cours du mois de Novembre, alors que l’envie me prenait d’acheter de nouveaux livres (oui oui, vous me comprenez, ça m’arrive presque toutes les semaines, mais je résiste comme je peux), je suis allée me balader sur internet, et suis tombée sur le site des Editions Rebelle. Et alors que je faisais défiler sans trop réfléchir la liste des promotions, un titre a retenu mon attention. Vous avez deviné, Côté Face.

Vous me direz qu’il n’a rien de particulier, mais pourtant je connaissais bien cette histoire, puisque j’en avais lu les prémices sur l’Encrier, un site de publication en ligne, il y a bien cinq ou six ans. Depuis, l’histoire avait été fignolée, retravaillée, et éditée.

J’ai donc sauté sur l’occasion et acheté le premier tome, sans aucun regret ! La quatrième de couverture me laissait des souvenirs passionnés, et pourtant l’histoire n’était plus qu’un brouillard dans ma mémoireLire la suite